CERB et EI. Comprendre les nouvelles mesures d’aide financière du Canada

0
11

Le gouvernement canadien élargira ses actions d’aide financière temporaire pour aider des millions de Canadiens qui ont perdu un revenu en raison de la pandémie. Les renseignements officiels se trouvent sur le site Web du gouvernement du Canada: canada.ca/fr/department-finance/economic-response-plan

REMARQUE: Les nouvelles prestations de recouvrement sont soumises à l’approbation du Parlement.

Après avoir aidé des millions de Canadiens qui ont perdu un revenu en raison de la pandémie, l’Allocation canadienne d’intervention d’urgence (CERB) prend fin.  

Le gouvernement du Canada a déclaré qu’un nouveau programme amélioré d’assurance-emploi (AE) atteindra environ la moitié des Canadiens qui bénéficient actuellement de la prestation canadienne d’intervention d’urgence (CERB), tandis qu’un ensemble d’autres prestations temporaires visera à couvrir bon nombre de ceux qui ne le sont pas actuellement. être admissible à l’AE: Prestation canadienne de rétablissement (CRB); Prestation canadienne de maladie de rétablissement (CRSB) et Prestation canadienne de soins de rétablissement (CRCB).

Si vous ne savez pas comment passer du CERB à l’AE ou comment faire une demande pour les nouveaux programmes de prestations temporaires, lisez la suite. Nous avons des réponses. 

Selon les nouvelles règles gouvernementales, à compter du 27 septembre 2020, vous pouvez être admissible au nouveau SI si:

  • Il a travaillé pendant au moins 120 heures assurables au cours des 52 dernières semaines;
  • Il a arrêté de travailler sans que ce soit sa faute;
  • Il n’a pas quitté son emploi volontairement;
  • Il est prêt, disposé et capable de travailler tous les jours
  • (prestations d’assurance-emploi régulières);
  • Vous êtes temporairement incapable de travailler tout en vous occupant d’une autre personne ou de vous-même (prestations de maternité, parentales, maladie, de compassion et pour aidants familiaux de l’assurance-emploi);
  • De plus, si vous avez déjà reçu le CERB, la période de 52 semaines sera prolongée.

Si vous êtes au CERB et pensez être admissible à l’EI

Plus de 2 millions de personnes actuellement au CERB seront admissibles à l’AE, selon une analyse du Centre canadien de politiques alternatives. Si vous êtes actuellement au CERB, vous devez d’abord savoir si vous êtes admissible à l’AE. Vous aurez également besoin d’un dossier d’emploi de votre ancien employeur et d’une preuve d’au moins 120 heures de travail pour être admissible. 

Pour ceux qui pensent être admissibles à l’assurance-emploi, la prochaine étape consiste à savoir si elle sera transférée automatiquement.  

Si vous recevez des CERB par l’entremise de Service Canada, le processus devrait être facile. Mais si vous recevez des CERB par l’entremise de l’Agence de revenu du Canada (ARC), vous devrez présenter une demande d’AE, car elle est administrée par Service Canada. 

L’une des plus grandes différences entre le CERB et l’AE est que, dans ce dernier cas, vous devrez vous auto-déclarer toutes les deux semaines; vous devez être prêt à mettre continuellement à jour votre commande pour continuer à recevoir de l’aide. L’auto-déclaration consiste essentiellement à donner «un compte rendu de votre semaine», en montrant que vous êtes actif, postulez et êtes interviewé pour travailler.

Si vous envisagez de vous inscrire à l’EI, il est recommandé de vous inscrire le plus tôt possible. Votre premier paiement d’assurance-emploi peut prendre quelques semaines.

Si votre demande d’aide ne semble pas bouger, soyez proactif, contactez directement Service Canada et vérifiez comment votre processus se déroule. 

Contrairement au CERB, pour recevoir une aide à l’assurance-emploi, vous aurez besoin d’un relevé d’emploi (RE) pour prouver que vous avez été congédié. Il est toujours recommandé de vérifier votre RE pour vous assurer que tout est correct, car des erreurs ou des omissions – par exemple, si vous ne spécifiez pas que vous avez été congédié au lieu d’être congédié pour un motif valable -ceci peut vous empêcher d’obtenir de l’assurance-emploi. 

Si vous êtes au CERB et n’êtes pas admissible à l’EI

Si vous n’êtes pas admissible à l’assurance-emploi, près de 2 millions de ceux qui travaillent actuellement au CERB ne le font pas non plus – ne désespérez pas. Vous pourriez avoir droit à trois autres avantages temporaires, qui seront disponibles pendant un an. 

  1. Prestation canadienne de rétablissement (CRB)
    Il rend disponible 500 $ par semaine pendant un maximum de 26 semaines, pour les travailleurs autonomes ou ceux qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi (EI) et qui ont encore besoin d’un soutien de revenu.
  2. Prestation canadienne de maladie de rétablissement (CRSB)
    Cela rend 500 $ par semaine disponible pendant jusqu’à deux semaines, pour les travailleurs qui ne peuvent pas travailler parce qu’ils sont malades ou doivent s’isoler pour des raisons liées au COVID-19.
  3. Prestation canadienne de soins de rétablissement (CRCB)
    Il fournit 500 $ par semaine jusqu’à 26 semaines par famille, aux travailleurs qualifiés qui sont incapables de travailler parce qu’ils doivent s’occuper des enfants ou de membres de leur famille en raison de la fermeture des écoles, ou des garderies.

Il existe également un autre programme moins connu appelé Working While on Claim. Ce programme s’adresse aux personnes qui ont repris le travail, mais avec un salaire inférieur à celui avant de perdre leur emploi. Il est administré par Service Canada et fait techniquement partie du programme d’assurance-emploi. 

Selon le Centre canadien des politiques alternatives, 482 000 anciens bénéficiaires du CERB ne seront pas admissibles à l’AE ni aux nouvelles prestations. Ce groupe sera principalement composé de travailleurs à faible revenu qui gagnent moins de 1 000 $ par mois, mais qui sont techniquement revenus à leurs heures d’avant la pandémie. 

 À l’instar du CERB, les nouveaux avantages de récupération sont imposables. Tout comme le CERB, si le gouvernement découvre par la suite que vous n’êtes pas admissible à une prestation que vous avez reçue, vous devrez retourner tout l’argent que vous avez reçu lors de la prochaine saison de paiement des impôts. De plus, si vous gagnez 38000 $ ou plus en 2020, il est fort possible que vous devriez rembourser une partie des prestations reçues dans l’année.  

En raison de toutes ces éventualités, il est recommandé de mettre de côté 20 à 25% de vos revenus, si possible, ou plus. De plus, il est important de vous assurer que vous ne recevez pas de prestations qui se chevauchent.

Vous avez encore des doutes? Accédez au site Web du gouvernement pour obtenir des informations officielles; établir un contact direct avec Service Canada; demandez conseil à un professionnel. Si vous ne parvenez pas à embaucher un professionnel, des options gratuites sont disponibles, telles que des cliniques fiscales ou des ateliers offerts par des comptables et des planificateurs financiers.

 Les renseignements officiels se trouvent sur le site Web du gouvernement du Canada: canada.ca/fr/department-finance/economic-response-plan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here