Brésiliens à Winnipeg

0
195

Par Maggie Demarchi e Erica Silva

Traduit du portugais avec Google Translate; (automatique; non révisé).

A La communauté brésilienne de Winnipeg a connu une croissance rapide au cours des dernières années années, avec de nouveaux immigrants arrivant quotidiennement différentes formes de visa. Les types les plus courants sont les visas étudier et travailler pour obtenir la résidence permanente. Les plus vieux Brésiliens des terres glacées de Winnipeg, avec leur chaleur humaine caractéristique, ont beaucoup aidé à établir de nouvelles familles brésiliennes arrivent dans la ville.

Un des facteurs qui contribuent à la croissance de la communauté est le recrutement de professionnels brésiliens de la technologie travailler dans des entreprises locales. À Winnipeg, des entreprises comme SkipTheDishes , Gras Commerce , En ligne Systèmes commerciaux , sont des leaders dans le recrutement de professionnels au Brésil. habituellement ces entreprises recrutent via des VanHack événements, qui depuis 2017 amène des Brésiliens à Winnipeg. D’autres entreprises recruté des Brésiliens ces dernières années pour travailler au Manitoba étaient Gerdau et AGI , les deux avec des affaires au Brésil.

Le Les Brésiliens trouvent également des emplois dans les institutions les plus diverses publique et privée. Puisque le Manitoba est au chômage inférieure à la moyenne nationale, une économie stable et diversifiée et coût de la vie inférieur à celui des autres grandes villes canadiennes, Des Brésiliens et des immigrants de nationalités différentes font du Manitoba votre destination au Canada. Il y a aussi ceux qui renoncent à rester ici après quelques hivers et après être devenus résidents les résidents permanents se déplacent vers des villes où ils pensent trouver un hiver moins rigoureux.

Ceux qui arrivent à Winnipeg ont trois organisations qui tentent d’atténuer l’impact de la culture et du choc thermique et de répondre aux besoins des nouveaux arrivants. L’Association brésilienne de Winnipeg – BRASIW, le Conseil de la citoyenneté brésilienne de Winnipeg et le Consulat honoraire du Manitoba sont entièrement composés de bénévoles qui travaillent ensemble pour la communauté brésilienne à Winnipeg et aux alentours. Un bref résumé des activités des organisations l’année dernière peut être vu sur la page sociale de BRASIW sur Facebook.

As três organizações trabalham juntas para aumentar a visibilidade da comunidade brasileira na sociedade canadense. O projeto de maior visibilidade atualmente é o Les trois organisations travaillent ensemble pour accroître la visibilité de la communauté brésilienne dans la société canadienne. Le projet le plus visible aujourd’hui est le programme bimensuel en portugais produit par U Multicultural Channel en partenariat avec Shaw TV. Dans ce programme, qui est diffusé sur Shaw Spotlight et sur les réseaux sociaux, Maggie Demarchi, présidente de BRASIW, interviewe des Brésiliens qui parlent des expériences de vie au Canada, partagent des informations, répondent à des questions et proposent des solutions et des alternatives pour différentes situations de la vie quotidienne dans ces pays étrangers.

Les nouveaux arrivants trouvent également du soutien dans divers groupes religieux qui ont des activités en portugais. L’Église catholique portugaise compte de nombreux Brésiliens et organise chaque année un festival en juin. Les églises évangéliques comme «The Meeting Place», Igreja Maranata et «New Horizons International Church» ont des services en portugais. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a un grand groupe de Brésiliens qui sont très actifs dans la communauté et il y a aussi un groupe spirite de Brésiliens qui se réunit à Winnipeg.

Enfin, à son arrivée à Winnipeg, la famille brésilienne trouvera différents types de soutien. Notre message à tous ceux qui souhaitent venir au Manitoba est de venir sans crainte car ils trouveront la chaleur humaine brésilienne légitime dans ces terres glacées.

Le court article était une collaboration entre le président de l’association Maggie Demarchi et le président du conseil d’administration Erica Silva


 « Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada ».