Excellente nouvelle pour les étudiants internationaux au Canada

Le gouvernement met en place une nouvelle politique d’intérêt public temporaire pour aider les anciens étudiants étrangers à vivre, à travailler et à continuer de contribuer au Canada

0
48

Le 8 janvier 2021 – Ottawa – Les étudiants étrangers contribuent tellement au Canada, apportant plus de 21 milliards de dollars par année à notre économie et soutenant la vitalité de nos collectivités. Ceci dit, la pandémie a présenté une multitude de défis aux étudiants étrangers. Plus particulièrement, pour bon nombre de titulaires d’un permis de travail postdiplôme (PTPD), les interruptions et l’incertitude occasionnées par la pandémie ont compromis leurs chances d’acquérir l’expérience de travail adéquate à l’appui d’une demande de résidence permanente.

Dans le cadre des efforts du gouvernement du Canada pour soutenir les étudiants étrangers en cette période difficile, l’honorable Marco E. L. Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a annoncé aujourd’hui que les anciens étudiants étrangers qui sont ou étaient titulaires d’un PTPD pourront présenter une demande en vue d’obtenir un permis de travail ouvert.

Les étrangers au Canada titulaires d’un PTPD expiré ou qui arrive à expiration auront une occasion unique de présenter une demande pour obtenir un autre permis de travail ouvert d’une durée de 18 mois. Ces permis de travail permettront aux anciens étudiants étrangers de rester au Canada, de continuer à chercher un emploi et de bâtir leur avenir ici.

Le gouvernement a déployé des efforts considérables pour encourager les étudiants étrangers à s’établir de façon permanente au Canada, car ils contribuent à créer des emplois et à combler les pénuries de main-d’œuvre pour aider nos entreprises à prospérer. Ils apportent de solides compétences en matière de langue et de compétences professionnelles, renforcées par leurs études et leur expérience de travail au Canada, de sorte qu’ils sont généralement bien placés pour demander la résidence permanente. Plus de 58 000 diplômés ont présenté une demande avec succès en vue d’immigrer au pays de façon permanente en 2019, et leurs décisions de rester au Canada aideront à relever nos défis démographiques difficiles.

Alors que nous faisons face à la deuxième vague de la pandémie et traçons la voie de notre rétablissement, attirer des immigrants qualifiés est au cœur de notre plan. Cette nouvelle politique d’intérêt public aidera davantage de diplômés à répondre à des besoins pressants dans des domaines comme les soins de santé, la technologie et autres. À mesure que nous nous tournons vers l’avenir, cette politique aidera encore plus d’anciens étudiants étrangers à bâtir leur avenir au Canada, contribuant de différentes manières à notre reprise à court terme et à notre prospérité à long terme.

Citation

« Que ce soit en tant qu’infirmiers et infirmières travaillant en première ligne de la pandémie ou en tant que fondateurs de certaines des entreprises en démarrage les plus prometteuses, les étudiants internationaux redonnent aux communautés partout au Canada alors que nous poursuivons la lutte contre la pandémie. Leur statut est peut-être temporaire, mais les contributions des étudiants internationaux sont durables. Cette nouvelle politique d’intérêt public permet aux jeunes étudiants étrangers qui ont étudié ici de rester au pays et de trouver du travail, tout en veillant à ce que le Canada réponde aux besoins urgents de notre économie d’aujourd’hui et de demain. Notre message aux étudiants et diplômés étrangers est simple : nous ne voulons pas seulement que vous fassiez vos études ici, nous voulons également que vous demeuriez ici. »

– L’honorable Marco E. L. Mendicino, C. P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

· En 1971, il y avait 6,6 personnes en âge de travailler pour chaque personne âgée. Il y a présentement 3 travailleurs canadiens pour chaque retraité canadien, mais d’ici 2035, il n’y aura que 2 travailleurs pour chaque retraité. Sans immigrants pour aider à répondre aux besoins d’une population vieillissante, les jeunes Canadiens finiront par payer plus par personne pour pouvoir offrir les mêmes prestations.

· Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada estime que quelque 52 000 diplômés ayant un PTPD expiré ou qui arrive à expiration pourraient bénéficier de la politique d’intérêt public. Parmi les presque 61 000 titulaires de PTPD dont la date d’expiration du permis de travail se situe entre janvier et décembre 2020, environ la moitié d’entre eux sont soit déjà devenus des résidents permanents ou ont présenté une demande de résidence permanente qui est en cours de traitement.

·  Pour présenter une demande, une personne doit :

o   avoir un PTPD qui est arrivé à expiration le 30 janvier 2020 ou à une date ultérieure, ou un PTPD qui expire dans 4 mois ou moins suivant la date de présentation de leur demande;

o   encore se trouver au Canada;

o   avoir un statut temporaire valide ou bien présenter une demande de rétablissement de son statut.

·  Les demandes pourront être présentées du 27 janvier au 27 juillet 2021.

·  Les détails concernant la façon de présenter une demande seront ajoutés sur le site Web d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada le 27 janvier 2021.

Liens connexes

·         Maladie à coronavirus (COVID-19) : Visiteurs, travailleurs étrangers et étudiants

·         COVID-19 : Un guide pour les étudiants étrangers qui arrivent au Canada en provenance de l’étranger

Suivez-nous :

·         facebook.com/CitImmCanFR

·         twitter.com/CitImmCanFR

·         instagram.com/CitImmCanFR/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here