Halifax, Nova Scotia

Série - As capitais do Canadá Por Christian Pedersen

0
1011

Si pour beaucoup le Canada se résume à Toronto, Montréal et Vancouver, le pays est une fédération composée de dix provinces et trois territoires, ce qui veut dire qu’en plus de la capitale nationale Ottawa, nous avons aussi 13 autres capitales ce que beaucoup de gens ignorent. En effet, beaucoup ne savent pas que Toronto est la capitale de l’Ontario et que Montréal n’est pas la capitale du Québec, de la même manière que Vancouver n’est pas la capitale de la Colombie-Britannique.

A la suite de ces réflexions sur les capitales, Brazilian Wave présentera prochainement dans ses prochaines éditions une série sur les capitales du Canada.

La première sur la liste est une ville plus proche de Dublin en Irlande que de Victoria, la capitale de la Colombie-Britannique. Il s’agit d’Halifax, la capitale de la Nouvelle-Écosse.

A capital foi classificada pela revista MoneySense como o quarto melhor lugar para se viver no Canadá em 2012 e em segundo entre as
Halifax est riche en délices de la mer et a été classée par le magazine MoneySense comme le quatrième meilleur endroit où vivre au Canada (2012) et le deuxième parmi les «grandes villes de l’avenir».

Les Santos du Canada

C’est une longue histoire qui ne pourrait tenir seulement dans cette partie mais, pour résumer, avant que le village d’Halifax ne soit fondé par les anglais en 1749, à l’endroit de la Nouvelle-Écosse actuelle, il y avait non loin de là une autre capitale, Annapolis Royal (actuel Port-Royal), qui faisait alors partie de la colonie française Acadie fondé par le légendaire Samuel de Champlain en 1605. Le nom du village, fondé par Edward Cornwallis, rend hommage à George Montagu-Dunk, le 2nd Comte d’Halifax, aussi appelé le ‘père des colonies’ pour avoir promu le commerce entre le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord.

Por sua localização geográfica e pelo seu estuário, Halifax se tornou um dos principais portos do Canadá.
En raison de sa situation géographique et de son estuaire, Halifax est devenue l’un des principaux ports du Canada.

En raison de sa position géographique et de son estuaire, Halifax est devenu l’un des principaux ports du Canada. A la manière d’Ellis Island à New-York, aux États-Unis, et de Santos au Brésil, Halifax était l’endroit par lequel de nombreux immigrants arrivaient au pays entre les années 1930 et 1950. C’est d’ailleurs à Halifax, au quai 21, qu’est situé le musée canadien de l’immigration et qui abrite actuellement un document relatant les 30 années de l’immigration brésilienne aux îles canadiennes.

Fruit du hasard, Halifax a un lien avec le naufrage du Titanic puisque que le paquebot a coulé près de sa côte. Une exposition permanente portant sur le navire se tient au musée maritime de l’Atlantique. Certaines victimes du naufrage ont même été enterrées dans la ville.

L’une des meilleurs villes d’avenir

Avec plus de 400 000 habitants, Halifax est la ville avec la plus grande population à l’est de la ville de Québec. En 2012, le magazine MoneySense a classé la capitale comme la quatrième meilleure ville pour vivre au Canada et seconde parmi les « grandes villes d’avenir », deux études menées par le magazine fDj pour les villes d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud.

Au niveau du coût de la vie, le prix de vente moyen d’une maison à Halifax était de 259 000 dollars canadiens en 2011, soit l’un des plus bas du pays.

Toujours dans les chiffres, la ville accueille six universités : l’Université Dalhousie, l’Université Mount Saint Vincent, l’Université Saint Mary’s, le College of Art and Design de Nouvelle-Écosse, le Community College et l’Atlantic School of Theology de Nouvelle-Écosse. Il y a 81 étudiants pour 1 000 personnes, soit trois fois la moyenne nationale.

Le Brésil à Halifax

La ville abrite un Consulat du Brésil bien s’il s’agisse d’une partie de la juridiction du Consulat Général du Brésil de Montréal.

Mr. José Carlos Pena Vila

1, Ridgewood Court

Dartmouth, Nouvelle-Écosse, Canada – B2W 6E5

Tél. (902) 462-0714, (902) 462-0714

Email : [email protected]

L’association des brésiliens du Canada Atlantique a un groupe privé sur Facebook et il existe également le groupe brésilien d’Halifax.



 « Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada ».