Échange culturel. Il est temps de planifier

0
17
De jeunes Brésiliens se préparent pour des études au Canada, après la phase COVID-19

Traduit du portugais avec Google Translate; (automatique; non révisé).

Covid-19 a laissé de nombreux rêves d’échange suspendus dans l’air. Il n’y a qu’une seule façon pour le rêve de ne pas perdre sa direction. Continuez à rêver, à planifier, à vous imaginer sur le sol canadien. Nous sentons que le chronomètre s’est arrêté et que notre objectif était inaccessible. Si vous regardez dans une autre direction, vous verrez que cette pause est excellente pour que chacun se prépare mieux pour le grand moment.

De nombreuses demandes de visa n’ont pas pu être envoyées au consulat. D’autres demandes restent à l’intérieur du consulat en attente d’analyse ou de finalisation. Quoi qu’il en soit, il existe de nombreuses histoires différentes avec un objectif commun. Le rêve d’être au Canada a été temporairement interrompu, mais il ne doit pas être abandonné.

Avec une rapidité (3 jours ouvrables) et une efficacité jamais vues auparavant, les écoles d’anglais privées comme CLLC et SLLC ont changé la livraison complète du contenu d’apprentissage des langues sur la plateforme en ligne. Les jeunes qui ont su relever le défi des différents continuent d’étudier sur la plateforme en ligne au Canada. Avant, l’élève se rendait à l’école. Maintenant, l’élève a l’école dans sa maison. La qualité de l’enseignement n’a pas été compromise. L’élève continue d’interagir avec des enseignants et des élèves du monde entier en temps réel.

La prédiction de l’ouverture des écoles privées anglaises se fera à des moments différents selon l’administration de chacune. À Vancouver et à Victoria, certaines écoles ouvriront à la mi-juillet. À Charlottetown, nous avons déjà des écoles ouvertes. À Toronto, les prévisions sont août ou septembre. Tout dépendra des autorités gouvernementales de chaque province.

Ce moment n’a jamais vécu, a ouvert une opportunité intéressante pour de nombreux Brésiliens d’étudier la langue en ligne avec des enseignants accrédités et en temps réel. Le gouvernement canadien a changé et continuera de modifier les règles d’immigration au besoin. Aujourd’hui, un étudiant peut suivre 50% de ses études supérieures en ligne au Brésil et rester admissible à recevoir le PGWP (Post-Graduation Work Permit), ce qui représente des économies considérables avec l’hébergement au Canada.

La certitude que nous avons, c’est que le Canada est un immense pays, avec une faible densité de population et un grand nombre de travailleurs qui prendront bientôt leur retraite. Les étudiants internationaux et les nouveaux immigrants alimentent non seulement l’économie du pays, ils sont aussi son avenir. Tant que les frontières des pays restent fermées, investissez dans des cours de langue en ligne. Ça vaut vraiment le coup! Nous espérons vous voir bientôt au Canada.

Samira est consultante en immigration et en échange pour l’agence Triip Canada.