Wave 85 – Lire dans ce numéro

Texte traduit par Google Translate.

0
262

Au revoir la vieille année! Bonne année! Dans cette édition, Arhur Vianna interviewe la députée Julie Dzerowicz. Fille d’immigrants, Julie représente la région de Davenport à Toronto, une région de portugais et de latinos, et où vit la majeure partie de la communauté brésilienne au Canada.

Alethéa Mantovani s’entretient avec le trio ténor italien Il Volo, qui termine une carrière de 10 ans. Dans le cadre des célébrations d’anniversaire, les chanteurs feront un méga spectacle à Toronto en 2020.

La fin de l’année est toujours une période de réflexion, de prise de décision et qui apporte souvent des sentiments de tristesse et de solitude. Nous abordons le sujet de la santé mentale, du point de vue des personnes âgées et de la fragilité des personnes âgées à faible revenu au Canada.

Cette édition met l’accent sur les prairies canadiennes: la Saskatchewan et le Manitoba. Nous abordons les aspects touristiques et parlons également des communautés brésiliennes locales, des associations et des artistes.

La recette de l’époque? Natalina, bien sûr. Le chef brésilien Guga Rocha, qui a vécu au Canada, parle de son expérience culinaire et partage avec nous une délicieuse recette de tapioca brésilienne.

Comme toujours, assurez-vous de consulter la section Marketplace. Nous mettons toujours à jour la liste des professionnels et des services. Prestige la communauté luso-brésilienne, après tout, nous parlons tous la même langue!

Et enfin, nous tous, de l’équipe du magazine Wave, remercions infiniment le dévouement et la contribution de Regina Filippov, non seulement à cette publication, mais à toute la communauté brésilienne du Canada. Après plus de 15 ans de travail, oui, bénévole au magazine Wave, Regina prend sa retraite et s’éloigne de ses fonctions officielles du conseil d’administration de BRZ, rédactrice en chef de Wave. Comme elle le dit: “Il est temps de passer le relais”.

Regina, pour votre magnifique travail, votre dévouement et votre esprit d’entreprise, nous, éditeurs, collaborateurs, annonceurs et lecteurs, n’avons qu’un mot à vous dire, mais cela en vaut mille: MERCI!